Etude de l’impact d’une hospitalisation en SSR sur la scolarité des enfants.

En ligne : 3 juillet 2018 par Hiron-Dalpez F.

2018.

Thèse pour le diplôme d’État de Docteur en médecine.

Étude de l’impact d’une hospitalisation en SSR sur la scolarité des enfants. Présentée et soutenue publiquement le 13 avril 2018 à 18 heures au Pôle Formation, par Floriane Hiron - Dalpez. Université de Lille.

  • Pdf, 120 pages.

Site éditeur : www.sudoc.abes.fr.

En 2016, 36 000 enfants ont été hospitalisés en établissement de soins de suite et de réadaptation (SSR) en France. Dans le Nord et le Pas de Calais, 4 SSR accueillent des enfants, et chaque SSR dispose d’un système scolaire différent.

Son objectif est d’évaluer l’impact d’une hospitalisation de plus de trois semaines en SSR pédiatrique sur la scolarité d’enfants exempts de déficit cognitif et accueillis pour des troubles orthopédiques ou des douleurs chroniques, du CP à la terminale.

L’objectif secondaire est d’évaluer les facteurs socio-éducatifs et de prise en charge intervenant sur la scolarité chez ces enfants hospitalisés.

Méthodes : Il s’agit d’une étude prospective descriptive pluri-centrique. Le critère de jugement principal est l’écart avant-après hospitalisation pour la moyenne générale (MG). Il a été calculé à partir du dernier bulletin avant hospitalisation et du premier bulletin après hospitalisation. Des questionnaires ont été remplis par les parents et les équipes éducatives, et un dernier était réalisé par téléphone après le retour en classe, pour recueillir des données qualitatives.

Résultats : 47 patients ont été inclus. Les calculs ne montrent pas de différence significative entre les écarts avant et après hospitalisation pour la MG (p=0,361). En contrepartie, 61% des enfants ont présenté des difficultés scolaires à la reprise scolaire. Il existe une corrélation entre l’apparition des difficultés scolaires et une hospitalisation supérieure à 10 semaines. Sur le plan qualitatif, les parents aimeraient qu’il y ait plus d’heure de cours. Les enfants étaient affectés par leur séparation du groupe classe, et le stress de prendre du retard sur le programme scolaire. Ils ont apprécié de garder le statut d’élève. Les notes ont chuté avec de véritables lacunes pour certains. Les bons élèves ont dû fournir un travail plus important qu’auparavant.

Discussion/Conclusion : La prise en charge globale de l’enfant ne peut pas se faire sans évaluer l’impact de l’hospitalisation sur leur scolarité. Les ressources existantes ne sont pas toutes exploitées. Elles permettraient de dispenser un plus grand nombre d’heures de cours et de matières étudiées. La possibilité d’un contact direct de l’enfant avec sa classe fait partie des pistes à développer.


Informations

HANDIDON

Le grand jeu :

------- Liens APF ------

Sélection de liens : APF France handicap : Le site de l’association : www.apf-francehandicap.org

31es JOURNÉES D’ÉTUDES 24 et 25 janvier 2019. Paris. http://formation.apf.asso.fr

Informations médicales

Les informations médicales de ce site ne peuvent être que générales et en aucun cas des (...)

Code couleur du site

Les liens internes au site sont en rouge, Les liens externes au site sont en (...)