Thèse : Impact d’un programme d’éducation thérapeutique du patient à l’activité physique chez des patients en phase subaiguë d’accident vasculaire cérébral.

En ligne : 2 octobre 2015 par Kammoun B.

2015.

Thèse : Impact d’un programme d’éducation thérapeutique du patient à l’activité physique chez des patients en phase subaiguë d’accident vasculaire cérébral.

Thèse de doctorat en Staps soutenue le 10-07-2015 à Limoges en cotutelle avec Limoges , dans le cadre de École doctorale biologie-santé - Bio-santé (Limoges) , en partenariat avec Handicap, Activité, Vieillissement, Autonomie, Environnement (laboratoire) ; par Benjamin Kammoun.

- Pdf, 133 pages.

Résumé : En France, on estime à 150 000 le nombre d’accident vasculaire cérébraux par an. Avec un coût de 8,3 milliards d’euros, c’est devenu une problématique de santé publique. Les dépenses sont, entre autres, lié aux séquelles, car 43,2 % sortent d’hospitalisation en étant dépendant physiquement.Ces séquelles vont séquelle vont être à l’origine de limitations, provoquant un cercle vicieux d’inactivité, et amenant un déconditionnement. Pour lutter contre ce déconditionnement, il semble pertinent de respecter les recommandations des sociétés savantes en termes d’activité physique (AP). Néanmoins en retour à domicile, très peu de patients atteignent le minimum d’AP requis. L’éducation thérapeutique du patient (ETP) semble être une option pertinente pour remédier à ce problème.Ce travail de recherche s’est donc intéressé à l’effet d’un programme ETP à l’AP chez des patients en phase subaigue. Le programme était effectué au domicile des patients, et était composé de visites à domicile et d’appels téléphoniques. L’AP était contrôlée grâce à un actimètre et des livrets de suivi.Après les 6 mois du programme, il ressort une augmentation du périmètre de marche, mais pas d’impact sur la force des membres inférieurs, la composition corporelle, la fatigue et la dépression.Les principales caractéristiques des patients volontaires à un programme ETP à l’AP étaient la persistance de la fatigue, la dépression, peu de séquelles neuro-motrices physiques et un fort soutien de l’entourage. Enfin, au cours des 6 mois de suivi, les patients ont maintenu des durées d’AP qui étaient au-dessus des recommandations en termes d’AP.

Site éditeur : www.theses.fr/2015LIMO0033.


Informations

APF devient

APF France handicap Communiqué de presse

Vacances

Équipes et accompagnateurs Pour postuler : accompagnants (...)

APF C RNT

Enquête de besoins : votre avis compte ! En répondant à ce questionnaire, vous participez à un (...)

LIENS APF

Rubrique Liens APF.

Les numéros d’écoute.

Les numéros verts APF. Des numéros verts d’écoute et de soutien : Des psychologues écoutent et (...)