Thèse : Quand la musique se fait l’écho du Soi ! : études des effets d’un contexte musical autobiographique sur l’activité cérébrale de patients en coma et éveil de coma et de sujets sains.

En ligne : 29 juin 2017 par Castro M.

2015.

Thèse : Quand la musique se fait l’écho du Soi ! : études des effets d’un contexte musical autobiographique sur l’activité cérébrale de patients en coma et éveil de coma et de sujets sains. Neurosciences [q-bio.NC]. Université Claude Bernard - Lyon I, 2015. Français. .

THÈSE DE L’UNIVERSITÉ DE LYON Délivrée par L’UNIVERSITÉ CLAUDE BERNARD LYON 1 ÉCOLE DOCTORALE NEUROSCIENCES ET COGNITION DIPLÔME DE DOCTORAT (arrêté du 7 août 2006) Soutenue publiquement le 10 décembre 2015, par Maïté Castro

Site éditeur : https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01471786.


Résumé  : Chez les patients présentant un trouble de la conscience l’évaluation de leurs fonctions cognitives résiduelles est un enjeu clinique majeur, limité par la faible sensibilité des tests. La musique en tant que stimulation émotionnelle en lien avec la mémoire autobiographique pourrait représenter une stimulation cognitive de choix chez cette population. De nombreuses études ont rapporté les effets bénéfiques d’une exposition à la musique sur le fonctionnement cognitif, à la fois normal et pathologique, mais aucune n’a permis de déterminer objectivement de tels effets chez les patients en état de conscience altérée. Ce travail de thèse s’articule en trois études principales :

1) la présentation d’extraits musicaux préférés chez des patients en éveil de coma est liée à une importante connectivité cérébrale au sein de structures corticales participant à la perception de la musique et à la récupération d’informations autobiographiques ;

2) la réponse cognitive au propre prénom P300 obtenue chez des patients en éveil de coma est évoquée plus souvent lorsque ce dernier est précédé d’un extrait musical préféré ;

3) un contexte musical personnel familier entraîne l’activation de multiples structures cérébrales notamment celles impliquées dans l’analyse de stimulations autobiographiques.

L’ensemble de ces travaux témoigne du recrutement de nombreux réseaux cérébraux lors de l’écoute musicale que ce soit chez les sujets sains et les patients en éveil de coma et suggère l’existence d’un possible amorçage autobiographique par la musique. Ainsi, l’emploi de la musique permettrait de favoriser l’expression des capacités cognitives et conscientes des patients en coma et en éveil de coma.


Informations

Ecoute

Les numéros verts APF. Des numéros verts d’écoute et de soutien : Des psychologues écoutent et (...)

Cordées

Une cordée… C’est un groupe de personnes qui discute par un échange de courrier ou sur un forum, (...)

LIENS APF

Rubrique Liens APF.

Informations médicales

Les informations médicales de ce site ne peuvent être que générales et en aucun cas des (...)

Code couleur du site

Les liens internes au site sont en rouge, Les liens externes au site sont en (...)